Comment Anne-Laure, étudiante à l’ISD de Valenciennes, a passé deux ans en Inde

 dans News France

Anne-Laure, 22 ans, en cinquième année à l’ISD de Valenciennes (59), s’est expatriée sur le campus de son école, en Inde. Entre dépaysement et ouverture à l’internationale, récit d’une expérience qui lui a permis d’améliorer ses compétences.

188761-anne-laure-510x_

Après deux ans passés à l’ISD de Valenciennes, Anne-Laure décide sur un coup de tête de faire les troisième et quatrième années de son cursus à Pune, en Inde, où son école dispose d’un campus. « J’étais très attirée par l’idée de partir vivre à l’étranger », raconte l’étudiante. À 19 ans, elle quitte donc sa famille, « ce qui n’a pas été facile, avoue-t-elle. Mais heureusement, sur place, l’école est dotée d’une direction et d’enseignants français, ce qui est plutôt ras­surant ! »

À Pune, Anne-Laure loge dans un campus ultramoderne, situé un peu à l’écart de la ville, « une prison dorée », reconnaît-elle. L’école accueille aussi des étudiants indiens, devenus rapidement des amis avec qui elle apprend à travailler. « Durant ces deux années passées à l’étranger, j’ai rapidement amélioré mes compétences, car le rythme de travail dans l’école était beaucoup plus intense qu’en France« , se souvient l’étudiante. Ce premier départ donne aussi des ailes à Anne-Laure. Elle part en stage pendant deux mois en Israël, et poursuit durant quatre mois en Chine, à Shenzhen, à proximité de Hong-Kong.

« Le fait de faire mes études en Asie, où l’ISD est une école très connue, m’a ouvert les portes de la Chine, explique l’étudiante. Il est clair que certaines grosses entreprises ne m’auraient jamais répondu si j’avais candidaté depuis la France. » Après ces « escapades », elle revient quatre mois en Inde au sein de l’école… Puis rentre à Valenciennes pour terminer sa cinquième année d’études.

Sa vie côté pratique

« Une année de scolarité en Inde coûte 15.000 € (logement et nourriture) au lieu de 8.000 € en France. Sur le plan financier, je ne pouvais plus me permettre de rester… » Mais, globe-trotteuse dans l’âme, Anne-Laure ne s’est pas attardée à Valenciennes : elle réalise à l’heure actuelle son stage de fin d’études dans la ville de Munich, en Allemagne.

LES CONSEILS D’ANNE-LAURE
« Même si cela peut paraître angoissant, n’hésitez pas à partir à l’étranger, même jeune. Vous n’aurez, par la suite, plus peur de faire des stages à l’étranger, voire de vous expatrier. »

Écrire un commentaire