Sarojini Sahoo «La femme indienne n’a aucune identité propre»

 dans News Inde

Écrivaine féministe, Sarojini Sahoo est une figure de la littérature contemporaine indienne. La Simone de Beauvoir indienne, comme on la surnomme, a reçu plusieurs distinctions dont le prix de l’Académie Sahitya d’Orissa.

Il aura fallu le viol en réunion puis la mort d’une étudiante à New Delhi pour que la condition des femmes indiennes soit mise en lumière. Malgré une grande disparité selon les régions, la classe sociale, la caste, la violence perdure. La condition des femmes indiennes est souvent perçue comme l’une des plus difficiles au monde

sarojini sahoo

Pensez-vous que le durcissement de la législation appliquée aux auteurs de violences sexuelles se révèle suffisant pour dissuader les hommes de passer à l’acte ?

Sarojini Sahoo. Les dispositions légales ne peuvent suffire à changer la société en profondeur. En Inde, l’izzat, c’est-à-dire l’honneur, la réputation, le prestige de la famille repose sur les femmes. Elle n’a en revanche aucune identité propre ; elle n’existe que par celle de son mari. Donc, je pense que les mères ont la responsabilité de transmettre à leur fille et à leur fils les droits dont elles peuvent jouir. C’est toute la société qui doit se mettre en marche.

http://www.humanite.fr/monde/sarojini-sahoo-la-femme-indienne-n-aucune-identite-

Entretien réalisé par Lina Sankari

Écrire un commentaire