A côté du Taj Mahal, l’Inde se met au tourisme électoral

 dans Non classé

Les élections indiennes seraient-elles en train de devenir la huitième merveille du monde ? A côté du très célèbre Taj Mahal ou des palais du Rajasthan, des agences de voyage cherchent à vendre aux touristes une immersion au cœur des législatives, qui se déroulent dans le pays du 7 avril au 12 mai.

tourisme3

Ainsi, Akshar Travels propose le package « triangle démocratique », un séjour de sept nuits entre New Delhi, Agra et Jaipur avec, au programme, meetings, rencontres avec responsables politiques, et visites de villages pour « découvrir la campagne électorale rurale » et « explorer leur poids politique ».

Dans le sud de l’Inde, une agence promet un séjour beaucoup plus excitant : le scrutin vu d’un bateau. Car, dans les lagunes du Kerala, le porte-à-porte se fait sur des barques motorisées et équipées de haut-parleurs, et les affiches électorales sont suspendues aux branches des palmiers ou des cocotiers.

Manish Sharma, le directeur de l’agence Akshar Travels, affirme avoir eu l’idée des circuits électoraux pour la première fois en 2012, lors des élections régionales au Gujarat, et a vendu ses circuits à près de 1 600 touristes : « Imaginez un festival qui dure des semaines partout dans le pays, dans les villes comme dans les campagnes. C’est tout simplement le plus grand festival d’Inde », s’enthousiasme-t-il.

A chaque meeting politique, les touristes peuvent être certains d’y trouver de la musique, des pluies de pétales de fleurs, des discours enflammés, et des logos de partis exotiques, des batteries de lampe torche fixées aux lunettes en passant par des levers de soleil.

Les élections sont également l’opportunité originale de visiter un pays à une période où les idées produisent débats et polémiques. C’est aussi le moment où la jeune démocratie indienne se remet en question, se réinvente, particulièrement lors de ce scrutin où de nouveaux enjeux et candidats sont apparus.

…..

Mais quel intérêt ont les candidats à aller à la rencontre des touristes étrangers en pleine période électorale ? Un avantage parmi d’autres : ces derniers gonflent gratuitement les foules de supporteurs, contrairement aux habitants qui, eux, demandent parfois à être payés pour assister aux meetings.

  • Julien Bouissou ((New Delhi, correspondance))
    Journaliste au Monde
  • http://abonnes.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2014/05/17/a-cote-du-taj-mahal-l-inde-se-met-au-tourisme-electoral_4414715_3216.html

Écrire un commentaire