le retour annoncé de « Shining India » ou la confiance retrouvée dans les perspectives de l’économie indienne

 dans Non classé

Les élections indiennes dont les résultats viennent d’être annoncés ont donné une nette victoire à la coalition menée par le Bharatiya Janata Party (BJP) de Narendra Modi et ses alliés. La large majorité du BJP devrait offrir à Modi les pouvoirs nécessaires pour mener à bien une politique dont on espère qu’elle conduira à un renouveau de l’économie indienne. On semble aujourd’hui retrouver la voie du « Shining India », le sentiment d’optimisme dans les perspectives économiques du pays existant en 2004 en prélude à la période de croissance économique de 7 % à 10 % que le pays allait connaitre jusqu’en 2010.

india shining1

Une majorité forte qui donne au BJP les moyens de prendre les décisions qui s’imposent pour l’Inde

Après une période marquée par diverses difficultés économiques (inflation, baisse de la roupie, endettement public, déficits chroniques, etc.), la forte majorité dont dispose le BJP devrait lui permettre d’appliquer sa politique économique au niveau central sans avoir à transiger avec de multiples alliés comme c’était le cas pour la coalition sortante et malgré les pouvoirs aux mains des États indiens.

Sortir du cycle de la stagflation doit demeurer un des objectifs majeurs du nouveau gouvernement sur le plan économique. En effet, la hausse de l’endettement public a alimenté l’inflation (aux alentours de 9 %-10 %) tandis que pour protéger leur épargne, les ménages ont acheté de l’or à l’étranger, accroissant ainsi le déficit de la balance des paiements.

Dans le cadre de cette lutte contre la stagflation, espérons d’ailleurs que soit maintenu à son poste le gouverneur de la banque centrale, Raghuram Rajan dont les compétences d’économiste ont redonné à l’Inde depuis septembre 2013 une plus grande crédibilité internationale en matière économique et monétaire.

Au niveau des dépenses, le nouveau gouvernement devra aussi s’attacher à réduire les dépenses inutiles sur les subventions de nourriture et de carburant. Une des raisons majeures du déficit budgétaire structurel de l’Inde demeure cependant la faiblesse des recettes fiscales. En effet, une partie significative de l’économie échappe à l’impôt du fait de l’évasion fiscale et de l’importance de l’économie souterraine. Mettre en place des mécanismes efficaces permettant de collecter l’impôt dû pourrait contribuer au rééquilibrage des finances publiques.

Pour profiter pleinement du potentiel de l’Inde, le nouveau gouvernement devra aussi rétablir la réputation de pays propice aux investissements et aux affaires. Cela passe notamment par des règles fiscales plus claires et non arbitraires, par le renforcement des infrastructures, par un meilleur accès à l’énergie, par de nouvelles modifications des règles d’acquisition des terrains et par une réforme d’un droit du travail archaïque.

L’Inde dispose d’atouts majeurs

1) Une démocratie solide et un environnement politique stable

L’environnement politique est un exemple de stabilité notamment en comparaison avec d’autres pays émergents. Si l’Inde connait toujours à intervalles réguliers des problèmes communautaires et des affrontements religieux, le pays procède à des élections transparentes dans un système multipartite mature. Nous venons d’en avoir une nouvelle démonstration éclatante avec les élections générales destinées à renouveler la chambre basse du parlement (Lok Sabha) qui ont convié aux urnes plus de 800 millions d’électeurs.

L’Inde reste un grand pays marqué par une extrême diversité, une culture de débat et une démocratie qui sont fortement ancrées et qui sont susceptibles de limiter les dérives nationalistes extrêmes que beaucoup redoutent du BJP et de Modi (notamment à cause des émeutes de 2002 qui continuent souvent de lui être imputées). Les prochains mois nous donneront la réponse, mais je ne peux qu’espérer que les menaces d’un nationalisme hindouiste exacerbé aient été surestimées dans le cadre de la période électorale qui vient de s’achever.

shining2

2) Un système judiciaire indépendant et une forte culture juridique

L’Indépendance du système judiciaire, notamment aux échelons les plus élevés, est une caractéristique importante de l’Inde. La Cour suprême indienne n’hésite pas à prendre des décisions qui contredisent la volonté du gouvernement comme cela s’est produit par exemple dans le cas du contentieux fiscal entre le groupe de télécommunications Vodafone et le gouvernement indien. Cela s’accompagne de l’existence d’une culture juridique, héritée notamment de l’époque britannique.

Un marché intérieur attractif et de nombreux secteurs offrant des opportunités d’affaires
L’Inde dispose d’un immense marché intérieur, avec une classe moyenne en forte croissance, jeune et aux aspirations croissantes. L’augmentation et la diversification de la consommation en Inde se traduisent par une demande en hausse pour les produits de consommation, les produits manufacturés et les services, incluant les services financiers.

De nombreux secteurs offrent des opportunités, notamment dans les secteurs liés aux infrastructures et à la construction (dans lesquels Modi a promis une augmentation massive des investissements), dans l’énergie, la distribution, l’agroalimentaire, la défense et l’aéronautique.
Les opportunités sont aussi très importantes dans le secteur des services et des nouvelles technologies (technologies de l’information, SSII, externalisation des services financiers, informatique et logiciels) ainsi que dans les télécommunications (plus de 800 millions de numéros de mobiles).

3) Le dividende démographique avec une population jeune en augmentation

Alors que l’Inde est appelée à devenir le pays le plus peuplé au monde dans quelques années, le pays est caractérisé par la jeunesse de sa population. L’Inde peut tirer parti de ce dynamisme démographique. La population en âge de travailler (personnes entre 15 et 64 ans) devrait augmenter de manière continue dans les prochaines années, permettant une baisse du rapport de dépendance économique. Ce facteur d’attractivité est aussi un défi pour l’Inde qui devra à créer suffisamment d’emplois et former sa population jeune et en forte croissance.

4) Un formidable réservoir de talents et de main-d’œuvre éduquée et anglophone

Le poids démographique du pays combiné à la présence de main d’œuvre éduquée et anglophone font de l’Inde un des principaux réservoirs de talents au monde. Le pays dispose d’excellentes universités et écoles (notamment en ce qui concerne les formations d’ingénieur) et possède un important vivier de personnel technique et scientifique.

shining 3

Par ailleurs, l’anglais demeure la langue des affaires en Inde, ce qui crée un contexte favorable pour nouer des relations d’affaires (avec la possibilité de faire des affaires sans avoir besoin de traducteur).

5) Des opportunités dans la modernisation de l’économie rurale

L’Inde est toujours fortement dépendante de l’agriculture pour la subsistance des 2/3 de sa population. L’agriculture a de forts besoins de modernisation ce qui offre de nombreuses opportunités (y compris pour les entreprises françaises qui peuvent apporter leur savoir-faire dans ce domaine).

Le monde rural est de plus en plus placé au centre des stratégies de commercialisation des entreprises, ce qui laisse de nombreuses possibilités de développement dans l’économie rurale par la mise en place de stratégies marketing et produit adaptés afin d’accéder à ces consommateurs au revenu faible, mais qui représentent plusieurs centaines de millions de personnes.

6) Une plateforme de production et d’exportation à renforcer

L’un des défis de Modi est de mettre en place les conditions permettant de créer suffisamment d’emplois pour les millions de jeunes arrivant chaque année sur le marché du travail, la transition d’une partie de la population de l’agriculture à l’industrie est un des moyens pour y parvenir.

L’augmentation des coûts du travail en Chine, ainsi que la baisse de la roupie sont des facteurs favorables pour l’Inde afin de convaincre les entreprises à localiser la production dans le pays. L’Inde est déjà une plateforme de production et d’exportation intéressante pour les entreprises étrangères dans certains secteurs comme l’automobile ou le secteur pharmaceutique, mais peut renforcer sa place comme plateforme de production et d’exportation.

7) Un environnement de plus en plus ouvert aux Investissement Directs Etrangers (IDE)

L’économie indienne s’est ouverte progressivement depuis 1991. Même si certaines difficultés et restrictions demeurent, l’environnement est de plus en plus favorable aux IDE. Le nouveau gouvernement est attendu sur ce sujet et devrait poursuivre l’ouverture aux IDE (en dehors peut-être d’un secteur comme la grande distribution).

Sans ignorer les obstacles et difficultés auxquels certains projets d’investissements sont confrontés, il y a lieu d’être optimiste quant à l’amélioration de cette situation. Même si une partie de ces blocages relèvent plutôt des États indiens, l’existence d’un pouvoir fort au niveau central et l’engagement de réformes pro-entreprises sont susceptibles de bousculer au moins une partie des blocages administratifs qui paralysent certains secteurs aujourd’hui.

Passé le temps des promesses, c’est évidemment à ses actes que l’on jugera les capacités du nouveau Premier ministre indien à mettre en œuvre les vastes réformes économiques et le renforcement des infrastructures nécessaires pour relancer la croissance indienne tout en poursuivant la stabilisation des finances publiques.

Sans négliger les très nombreux défis qui se posent au pays (de la corruption aux questions environnementales en passant par les inégalités et la pauvreté), l’Inde conserve de nombreux atouts pour retrouver l’avenir rayonnant auquel le pays aspire. Il ne manque plus à Modi qu’à mettre en place les réformes permettant de tirer pleinement parti de ces atouts. C’est sans aucun doute aussi le bon moment pour les entreprises françaises de jeter un œil neuf à leur stratégie de développement en Inde.

Nicolas Ribollet

http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/international/asie/221197948/inde-retour-annonce-shining-india-confiance-retrouvee-

Écrire un commentaire