l’eau sacrée du Gange déclarée cancérigène

 dans News Inde

Eau sacrée, eau vertueuse, eau tant appréciée des fidèles Hindouistes, mais eau cancérigène. C’est du moins ce que rapportent les conclusions d’une étude réalisée par des scientifiques indiens sur l’eau du Gange.

gange_pollue

Bains rituels dans le Gange – Varanasi (Crédit : Jean-Pierre Dalbéra/Flickr CC)

Le Gange : fleuve sacré

Pour les Hindous, l’eau du Gange aurait comme vertu de laver les péchés et de libérer l’âme des défunts. Prenant source dans la chevelure du dieu suprême, Shiva, le fleuve apporterait sagesse spirituelle à qui se baignerait dedans. Nombreux sont les pèlerins à venir chaque année se baigner dans ses eaux, acte symbolique de la recherche de l’union avec l’ultime vérité. Baignade et méditation sur ses rives, le Gange est un véritable lieu de culte pour les pratiquants.

 

 

Du chrome 6 dans le shampoing de Shiva ?

A l’occasion de la Kumbh Mela, littéralement fête de la cruche et l’un des plus grands pèlerinages qui a lieu tous les 12 ans, à tour de rôle dans quatre villes saintes différentes, les scientifiques ont profité de cet événement, qui a rassemblé en début d’année dernière quelque 100 millions de personnes dans la ville d’Allahabad, pour récolter des échantillons de l’eau sacrée. Après des recherches, les scientifiques du centre de recherche atomique d’Hyderabad ont découvert un taux plus qu’excessif de chrome 6. Cet élément chimique provoquerait des ulcères et des cancers du poumon. Son niveau serait 50 fois trop élevé dans les échantillons prélevés par les scientifiques.

Des rites et pratiques polluantes ?

Provenant des rejets quotidiens des usines de tannage de cuir situées sur les rives du fleuve, ces déchets industriels inquiètent les écologistes depuis déjà quelques années. Rejets industriels donc, mais aussi une bonne majorité des eaux usées y sont constamment évacuées sans subir le moindre traitement. Quelque 500 cadavres humains y sont quotidiennement déposés, ainsi que 1 800 tonnes de bois utilisées pour la crémation, on compte 200 kg de bois environ pour assumer la combustion complète d’un corps, et environ 10 000 carcasses animales abandonnées.

Laver le Gange

Si de gros investissements monétaires ont déjà été effectués dans le but de nettoyer le Gange, jamais aucune coordination n’a réellement été mise en place. Mais les choses devraient changer. Narendra Modi, récemment nommé Premier ministre de la République de l’Inde, vient de créer un ministère du Rajeunissement du Gange, avec pour principal but de le nettoyer.

http://www.jolpress.com/gange-inde-pollution-eaux-dechets-fleuve-sacre-rites-article-826797.html

Écrire un commentaire