«Ugly», la fille de l’air

 dans News France

 

ugly

La moue du risque. (Photo Darmotion Pictures Phantomfilms)

CRIME

A la lueur d’un mystérieux enlèvement, Anurag Kashyap dresse le portrait sans complaisance d’une Inde corrompue.

Les inconditionnels du film noir auraient tort de garder les yeux exclusivement rivés sur le rétroviseur. Un certain cinéma indien, et surtout l’un de ses plus prolifiques représentants, Anurag Kashyap, démontre une nouvelle fois, après sa somptueuse saga Gangs of Wasseypur découverte à la Quinzaine des réalisateurs en 2012, que le crime a décidément de l’avenir.

Le fait divers dont s’empare Ugly est l’enlèvement d’une gamine d’une dizaine d’années à Bombay, dans la rue et en plein jour. Elle attendait dans la voiture son crétin de père, un acteur à la manque, fauché et arrogant, parti chercher le texte d’une audition chez son vieil ami directeur de casting et producteur véreux. Pendant qu’ils papotent, l’enfant disparaît. Or la mère de l’enfant s’est remariée avec le chef de la police locale, un costaud impassible à la main leste. Très à cran, ce dernier déploie les grands moyens pour retrouver l’enfant et châtier les coupables. Commence alors une valse de mensonges et de veuleries où, l’un après l’autre, chaque personnage cherche à tirer parti de la situation et empocher la rançon.

Bruno ICHER

Ugly d’Anurag Kashyap avec Ronit Roy, Tejaswini Kolhapure, Vineet Kumar Singh et Rahul Bhat… 2h06.

pour lire l’article complet

http://next.liberation.fr/cinema/2014/05/27/ugly-la-fille-de-l-air_1028239

 

 

Écrire un commentaire