Des bouteilles indiennes sur les tables françaises

 dans News France, News Inde

Allons-nous bientôt agrémenter notre foie gras ou nos noix de Saint-Jacques d’un sauvignon indien ? À voir. En tous les cas, dès le mois de septembre, les vins de la marque Sula Vineyards, la plus connue du sous-continent indien, seront pour la première fois disponibles dans l’Hexagone. Certes, de manière très confidentielle pour commencer. On les trouvera essentiellement dans des bars et restaurants parisiens. Mais le symbole est de taille pour ce groupe parti de rien dans les années 2000 et qui se targue aujourd’hui d’être, avec 70 % de parts de marché, le numéro un du secteur en Inde.
vin

« Contrairement à d’autres, nous avons voulu promouvoir le « made in India » et notre région autour de Nasik, dans l’État du Maharashtra », déclare fièrement son fondateur, Rajeev Samant, ingénieur issu de la prestigieuse université américaine de Stanford. « Nasik était déjà connu pour son raisin de table, explique-t-il. Mais ici, le climat et le terroir se prêtaient également à la culture du vin. »

7,8 millions de bouteilles

L’année dernière, Sula a vendu 7,8 millions de bouteilles. « Pour l’heure, la consommation reste marginale, reconnaît le chef d’entreprise. On boit seulement 0,01 litre par personne et par an en Inde. C’est 100 fois moins qu’en Chine. Mais le marché croît vite, de l’ordre de 15 % encore cette année. »

Sula Vineyards attend une croissance de 20 % en 2014. Il exporte déjà, au Japon, au Royaume-Uni, en Allemagne et aux États-Unis. Soit un peu moins de 5 % de sa production dans une vingtaine de pays. En France, son importateur est Maison Richard, un groupe familial qui possède lui-même plusieurs vignobles, ainsi qu’un lieu de vente.

 

Mathilde ESLIDA

http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/vin-bouteilles-indiennes-sur-tables-francaises-28-08-2014-156865

Comments
  • Lozano Liliane
    Répondre

    Ce n’est pas la première fois que le vin de Sula Vineyards fait son apparition en France.
    Déjà il y a trois ou quatre ans nous en avions acheté chez Lavinia à Paris. Il y avait uniquement du blanc qui, d’ailleurs, est très bon, meilleur que les vins que nous avons pu goûter dans la région de Nasik chez d’autres producteurs..
    Par contre, je ne sais pas s’ils ont continué à le commercialiser.

Écrire un commentaire