Irom Sharmila, icône et martyre

 dans News Inde

La militante des droits de l’homme est en grève de la faim depuis quatorze ans pour protester contre une loi qui donne les pleins pouvoirs à l’armée dans le nord-est de l’Inde. Libérée le 20 août, elle a de nouveau été placée en détention le 22, et nourrie de force.

irom sharmila AFP

Irom Sharmila est un symbole vivant de la lutte pour les droits de l’homme, et plus précisément de la lutte contre une loi, l’AFSPA [Armed Forces Special Powers Act]. Depuis quatorze ans, la militante s’oppose à ce texte qui octroie des pouvoirs spéciaux à l’armée dans le nord-est de l’Inde, notamment au Cachemire, et lui permet de commettre meurtres et viols en toute impunité.

Souvent arrêtée, puis relâchée, la militante reprend à chaque fois sa grève de la faim avant d’être à nouveau arrêtée. Ainsi, alors qu’elle avait été libérée le 20 août, elle a une nouvelle fois été placée en détention deux jours plus tard pour être nourrie de force. Le prétexte : son jeûne s’apparenterait à une tentative de suicide et donc à un crime.

Pour le quotidien The Hindu, qui brosse le portrait de cette femme de 42 ans en grève de la faim depuis 2000, “ce qui lui manque le plus et lui fait le plus plaisir, c’est la douce mélodie d’une conversation amicale ou d’une chanson, mais il n’y en a pas eu beaucoup. Entre les visiteurs, les médecins, les militants des droits de l’homme et sa famille, les discussions se sont principalement concentrées sur son jeûne et sur ses finances. […] C’est difficile de voir le changement chez elle, mais les années d’isolement l’ont transformée en une icône, irréelle, intouchable. Une marathonienne héroïque sur qui repose tout le fardeau de l’agitation anti-AFSPA, et qui ne voit pas d’un mauvais œil que le reste du monde ne fasse que la soutenir.”

http://www.courrierinternational.com/article/2014/08/22/irom-sharmila-icone-et-martyr

Écrire un commentaire