Premier stage d’Odissi en Gironde

 dans News France

Comment désynchroniser la tête, de la poitrine et du bassin lorsque l’on danse ?

 

odissi en gironde

C’est ce que Glay Ananda va inculmquer lors du premier stage d’Odissi jamais organisé en Gironde le dimanche 24 août au prieuré de Saint-Macaire.

Si le Bharathanatyam vient du Tamil Nadu (Sud de l’Inde), l’Odissi, elle, est originaire de l’état d’Orissa en Inde centrale.

L’Odissi est considérée de fait comme la plus ancienne forme de danse survivant en Inde sur la base de fresques archéologiques.

Elle se distingue particulièrement des autres formes de danses classiques indiennes en raison de l’importance qu’elle accorde au tribhangi, à savoir l’indépendance des mouvements de la tête, de la poitrine et du bassin, justement.

Cette forme de danse est également caractérisée par la position de base carrée (dite chauka), qui représente la posture du seigneur Jagannath, et par les bhangas, le marquage régulier de la danse par la frappe du pied.

Rappelons qu’outre le Bharathanatyam et l’Odissi, les danses traditionnelles de l’Inde sont le Manipuri de Manipur et le Sattriya de l’Assam (Nord-Est de l’Inde), le Kathakali du Kerala et le Kuchipudi de l’Andhra Pradesh (Sud de l’Inde), le Kathak (Nord) et le Mohiniattam de la déesse Mohini sans oublier certaines formes de danses folkloriques et tribales.

Écrire un commentaire