Inde: la succession d’affaires de viols ne fait pas fuir les touristes

 dans News Inde

Une touriste s’adresse à un Indien de la tribu Naga lors du Hornbill Festival, à Kisama, dans la anlieue de Kohima, capitale de l’Etat du Nagaland, au nord-est de l’Inde, le 3 décembre 2014. AFP PHOTO/Biju BOR

Cinq hommes ont comparu ce week-end devant un tribunal de Calcutta. Ils sont accusés d’avoir enlevé, séquestrée et violé une jeune touriste japonaise pendant environ trois semaines en décembre. Le viol est un problème de fond dans la société conservatrice et patriarcale indienne. Les agences de tourisme rappellent toutefois qu’il est possible de découvrir le pays en toute sécurité.

Avec notre correspondant à New Delhi,  Sébastien Farcis

Deux des accusés ont été inculpés pour viol collectif, et les trois autres pour complot en vue d’un enlèvement et de viols. Certains d’entre eux se sont fait passer pour des agents touristiques, et l’un parlait même bien japonais, ce qui a permis de piéger cette voyageuse solitaire de 22 ans.

Le viol est un problème de fond dans la société conservatrice et patriarcale indienne, et les touristes ne sont pas épargnés. Cependant, il reste possible pour les femmes de voyager en sécurité, en prenant des précautions adaptées.

Depuis la révolte sociale de fin 2012, qui a révélé l’importance des crimes sexuels dans le pays, l’Inde pâtit d’une mauvaise image aux yeux des touristes étrangers. Et il est vrai que, dans le nord du pays particulièrement, la culture patriarcale et conservatrice place parfois les femmes, dont les étrangères, dans des situations potentiellement dangereuses. Cependant, selon Vira Mehta, il ne faut pas céder à la psychose. Cette directrice de l’agence de voyages BTS, qui fait venir depuis 40 ans des touristes français, explique comment une femme peut découvrir l’Inde en sécurité.

Tenue vestimentaire appropriée

« Notre agence est reconnue par les autorités, ce qui offre une garantie pour les touristes, car les règles d’éthique pour cette reconnaissance sont strictes. Les agents impliqués dans ce crime, eux, ne l’étaient sûrement pas. Nous travaillons avec des chauffeurs et agents de confiance, et nous nous assurons donc qu’ils accompagnent toujours nos clients. Les femmes seules doivent avoir du bon sens : ne pas s’habiller de manière provocante, en short par exemple, et il faut éviter de répondre aux commentaires des hommes, car cela peut envenimer la situation. »

Les touristes ne semblent pas avoir pris peur depuis cette récente médiatisation des affaires de viols. L’Inde a reçu l’année dernière sept millions de touristes, un chiffre en augmentation régulière depuis trois ans.

http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20150105-inde-succession-affaires-viols-touriste-japonaise-fuir-femmes-criminalite/

Écrire un commentaire