L’Inde, point fort dans une économie mondiale morose, selon Lagarde

 dans News Inde

-lagarde-a-charm-el-cheikh-en-egypt

La directrice générale du Fonds monétaire international Christine Lagarde à Charm El-Cheikh, en Egypte, le 13 mars 2015 (Photo Khaled Desouki. AFP)

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, a salué l’Inde comme étant un élément de fort dynamisme dans une économie mondiale encore morose, jugeant la reprise encore fragile.

A rebours d’autres grands pays qui connaissent un ralentissement de leur croissance, l’Inde est en route pour devenir «un moteur clé de la croissance mondiale», a-t-elle estimé au début d’une visite de deux jours en Inde où elle doit rencontrer le Premier ministre Narendra Modi.

Le FMI a revu sa prévision de croissance mondiale à +3,5% pour l’année en cours et prévoit que l’Inde pourrait connaître la plus forte croissance des grands pays, à +7,2% pour l’exercice en cours selon le Fonds.

«Plus de six ans après la crise financière mondiale, la reprise reste trop lente, trop fragile et déséquilibrée», a dit Mme Lagarde lors d’un discours devant des étudiants.

«Nous avons abaissé nos prévisions de croissance mondiale depuis octobre, en dépit de l’élan donné par le pétrole peu cher et une économie américaine plus forte».

«Tandis que l’économie mondiale devrait croître de 3,5% cette année et de 3,7% l’an prochain, c’est encore inférieur à ce que l’on aurait pu attendre après une telle crise», a-t-elle ajouté.

«Dans cet horizon mondial nuageux, l’Inde est un point fort», a-t-elle ajouté.

L’inflation en Inde a nettement ralenti sous les 5% depuis près d’un an et la croissance, selon des chiffres révisés qui ont suscité la surprise, devrait atteindre 7,4% pour l’exercice en cours 2014/15, soit un rythme plus rapide que celui de la Chine.

L’Inde bénéficie en outre de la baisse des prix du pétrole, dont elle est l’un des principaux importateurs.

Mme Lagarde a en outre estimé que «l’Inde est probablement bien préparée et fondamentalement solide» en cas de resserrement monétaire aux Etats-Unis.

La Fed américaine réunit mardi et mercredi son comité de politique monétaire et pourrait donner des indices sur une possible hausse des taux d’intérêt dès juin qui pourrait entrainer un afflux de capitaux vers les Etats-Unis au détriment de pays émergents.

Christine Lagarde a salué le projet de budget 2015/16 récemment présenté par le gouvernement indien, y trouvant un «bon équilibre» entre croissance et finances publiques.

«L’accent est mis sur l’augmentation des financements des infrastructures publiques dans un cadre budgétaire responsable», a-t-elle dit.

Elle a insisté sur la nécessité de mener davantage de réformes permettant d’attirer les investissements.

«L’économie devrait être plus ouverte au monde, et il existe une opportunité de lever les obstacles intérieurs à la croissance, spécialement dans l’énergie, les mines et l’électricité», a-t-elle dit au Times of India.

«De nouvelles réformes du complexe code du travail permettant d’améliorer la participation des femmes et des jeunes en recherche d’emplois, et d’autres permettant de faciliter l’achat de terrains et l’obtention de diverses autorisations, permettraient de relancer le cycle d’investissements et d’accélérer la croissance», estime-t-elle.

Outre ses entretiens avec les responsables politiques, Mme Lagarde doit rencontrer le gouverneur de la banque centrale (RBI), Raghuram Rajan.

AFP

http://www.liberation.fr/economie/2015/03/16/l-inde-point-fort-de-l-economie-mondiale-selon-christine-lagarde_1221603

Écrire un commentaire