L’Arnékoise Ingrid Verhaeghe s’en va apprendre la pratique de l’ayurveda en Inde

 dans News France

PAR VIRGINIE DUBOIS

La jeune femme a le goût du voyage. Les mois déjà passés en Inde l’ont particulièrement marquée. À tel point qu’elle a complètement revu ses projets professionnels. Elle souhaite devenir praticienne en ayurveda.

arnekoise

Cette jeune femme a les pieds sur terre. À 23 ans seulement, l’Arnékoise Ingrid Verhaeghe a déjà revu ses plans pour l’avenir. Son épanouissement personnel et professionnel passera avant tout.

Fini les études pour devenir prof d’anglais. Les voyages (elle a fait de l’humanitaire, a enseigné la langue de Shakespeare) lui ont donné une autre idée. En particulier, l’immersion dans un ashram (lieu de communauté ou de retraite spirituelle) en Inde, en 2013 : « Il y avait des enfants issus de familles très pauvres, des personnes âgées, des gens qui se seraient retrouvés dans la rue s’il n’y avait pas eu l’ashram. Le but, dans ce lieu, c’est l’entraide et c’est aussi la spiritualité, la pratique du yoga et de la méditation. » Faut-il rappeler qu’en Inde, la discipline traditionnelle qu’est le yoga a même un ministre dédié. « Là-bas, les enfants faisaient du yoga tous les matins. »

En 2013 toujours, elle a poursuivi sa route vers un petit village au sud du pays, pour une autre mission de volontariat, avec des enfants handicapés. « J’ai continué le yoga dans un centre où j’ai découvert la médecine ayurvédique. J’ai été marquée par le nombre d’Occidentaux qui venaient se faire soigner. » C’est le déclic.

« plus de simplicité »

Ingrid se documente sur le sujet de cette médecine traditionnelle indienne. « Mais ça va plus loin, c’est un mode de vie global. Ça a changé ma vie. Maintenant, je veux apporter cette pratique autour de moi », sourit celle qui avait déjà modifié sa façon de vivre après ses voyages en Inde mais aussi au Pérou, en Jamaïque. « Plus de naturel, plus de simplicité, que ce soit dans l’hygiène de vie, l’alimentation, les relations humaines. »

De retour en France, elle a été « confrontée à la réalité du marché (économique). Il y a une tendance à laisser ses rêves de côté », pour gagner sa vie.

Ingrid Verhaeghe a pourtant campé sur ses idées. Sa famille la soutient dans cette aventure. Le 1er juillet, elle retournera dans un ashram pour cinq mois, au terme desquels elle recevra un diplôme d’ayurveda. Pour financer son projet, elle est actuellement assistante juridique dans un cabinet d’avocats parisien.

Le 14 juin, au restaurant arnékois Ô Chic & Choc, elle organisera un pot de départ en même temps qu’une collecte de fonds pour l’ashram, auquel elle-même fait un don chaque année. Cet après-midi sera ouvert à tous. « Il y aura des pâtisseries et des boissons indiennes ! »

 

http://www.lavoixdunord.fr/region/l-arnekoise-ingrid-verhaeghe-s-en-va-apprendre-la-ia18b47633n2758370

Écrire un commentaire