Livraison des Rafale par la route? L’Inde refuse de rendre les nouveaux drones anti-émeutes français

 dans News France, News Inde
Supporters of Bharatiya Janata Party (BJP) shout slogans as police use a water cannon to stop them from moving towards the office of Akhilesh Yadav, the chief minister of Uttar Pradesh, during a protest against recent rape and hanging of two girls, in Lucknow June 2, 2014. REUTERS/Pawan Kumar

Supporters of Bharatiya Janata Party (BJP) shout slogans as police use a water cannon to stop them from moving towards the office of Akhilesh Yadav, the chief minister of Uttar Pradesh, during a protest against recent rape and hanging of two girls, in Lucknow June 2, 2014. REUTERS/Pawan Kumar

Delhi – La communauté aéronautique militaire et les autorités indiennes ont décidé de répliquer avec force à la décision de la France de livrer, uniquement par la route, les Rafale commandés, allongeant ainsi de plusieurs mois les délais de réception, en refusant de rendre à la police française, les drones anti-émeutes qu’elles testaient pour le compte du Ministère de l’Intérieur français.

Fabriqués au Bengladesh, tout comme les tee-shirts des partis politiques, par une discrète entreprise dirigée en sous-main par les services secrets français, la ‘Riot and Drone Company’, plusieurs dizaines de drones anti-émeutes avaient été commandés par le Ministère de l’Intérieur en prévision des prochaines manifestations de français en colère. Ces drones, facilement manipulables pour des policiers, et équipés avec des caméras et des diffuseurs de gaz lacrymogène ou de gaz poivré pour faire rendre raison aux manifestants, étaient testés discrètement en Inde avant de pouvoir être utilisés en France, en prévision des mouvements sociaux à la rentrée de septembre. Les premiers essais avaient été fort concluants et la production devait être augmentée dans les prochaines semaines, afin de réaliser des appareils plis lourds, avec des diffuseurs de gaz plus puissant pour arroser les foules de plus haut. Le gouvernement socialiste se disait extrêmement satisfait des résultats et envisageait déjà de l’utiliser avec des zadistes, de simples manifestants anti-Mariage pour Tous ou encore avec les clandestins qui ont actuellement une fâcheuse tendance à se regrouper en grand nombre dans la capitale.

Le Ministère des Affaires Étrangères a envoyé sur place un émissaire chargé de débloquer la situation mais la volonté française de ne livrer ses Rafale qu’au compte-goutte est actuellement la principale pierre d’achoppement. Espérons que le problème sera prochainement résolu afin de constater, en situation réelle sur des français défilant dans la rue, l’efficacité de ces drones que l’on dit déjà absolument terrifiants.

– See more at: http://www.radiocockpit.fr/2015/06/10/livraison-des-rafale-par-la-route-linde-refuse-de-rendre-les-nouveaux-drones-anti-emeutes-francais/#sthash.LBMhKeCQ.dpuf

 

Écrire un commentaire