déclaré mort, l’homme se réveille avant son autopsie

 dans News Inde

 

073d3490-7400-11e5-99ec-0669caa32511_web_scale_0.1156863_0.1156863__

Un quinquagénaire indien a été retrouvé inconscient près d’un arrêt de bus dans Bombay et emmené dans une clinique, où il a été déclaré mort. Devant subir une autopsie, il s’est finalement réveillé, à la plus grande surprise des médecins.

Ce lundi, lorsque les policiers ont emmené Prakash, un homme d’une cinquantaine d’années, à l’hôpital, ils ne s’attendaient sans doute pas à vivre cette fin d’histoire.

Examiné par le médecin urgentiste, le quinquagénaire a été déclaré mort, suite à «l’absence de pouls» et le «regard fixe, sans réaction des pupilles». Il a donc été emmené à la morgue, où il devait y subir une autopsie.

Mais lors du trajet, un interne a remarqué que Prakash semblait respirer faiblement. Un massage cardiaque durant 15 minutes a permis de faire «revivre» l’homme, qui a été transféré vers les soins intensifs.

«Il délirait»

Ce mardi, un médecin a fait part de toute sa surprise face à la situation. «Il délirait, mais son état est stable. Il n’a pas encore été capable de s’identifier, ni de dire où il habite», affirme le médecin dans le journal Indian Express.

Le docteur reconnaît que certaines procédures n’ont pas été suivies. «L’urgentiste a voulu aller trop vite, pressé par la police qui voulait finir son rapport, et n’a pas suivi toutes les étapes».

Selon le médecin, l’homme montrait pourtant des signes de décomposition, des asticots ayant été retrouvés dans ses oreilles, alors qu’il faut en général 3 jours avant qu’ils ne s’attaquent à un cadavre. L’homme présentait également une forte alcoolémie ainsi que des signes d’utilisations répétées de drogues, qui «peuvent parfois conduire à des états de mort clinique».

Une enquête a néanmoins été ouverte car un «cadavre doit en général rester 2 heures en observation avant d’être transféré à la morgue», précise un médecin légiste interrogé par le journal indien.

 

Écrire un commentaire