Sadhguru : à la découverte d’un des plus grands maîtres yogis

 dans News France

 

2267391lpw-2267395-article-jpg_3114745_660x281

Lundi dernier, le théâtre de la Porte-Saint-Martin affichait complet. Sur scène, ni humoriste ni pièce de théâtre, mais l’un des plus grands maîtres yogis, Sadhguru. S’il est très peu connu en France – il s’agit seulement de sa deuxième visite dans l’Hexagone –, cet Indien de 58 ans fait partie des cinquante personnes les plus influentes en Inde et il est un guide spirituel comptant des millions d’adeptes à travers le monde. Via sa fondation, Isha Fondation, il a développé des programmes éducatifs et environnementaux en Inde. Son grand fait d’armes : avoir fait planter plus de 25 millions d’arbres dans une province déboisée du sud de l’Inde (Tamil Nadu). Sadhguru est régulièrement sollicité à la tribune des plus grands forums – Davos, les conférences TED – et des universités prestigieuses (Harvard, MIT, London Business School) pour détailler son message de paix et sa vision du monde. Au lendemain de sa conférence parisienne, il s’est confié au Point.fr.

Le Point.fr : Comment définissez-vous vos actions ?

Sadhguru : Mon travail est uniquement de conseiller les hommes. L’humanité souffre d’imagination. Pire : les hommes passent leur temps à se créer des problèmes et ils en souffrent. Comprendre leurs problèmes, les entendre et les résoudre est la base pour se sentir mieux et, in fine, être reconnaissant envers la personne qui vous aide à le faire. Les problèmes ne doivent pas dicter nos actions, nous devons nous en sortir.

Quels sont vos conseils pour les résoudre ?

Il convient de prendre pleinement possession de son corps. Pour ce faire, il faut comprendre que l’on ne doit pas avoir peur de souffrir. Cette peur nous renferme sur nous-mêmes, elle nous immobilise. Et pour y mettre un terme, ce n’est pas une affaire de religion ou de philosophie, mais un processus scientifique. Son but est simple : provoquer un changement radical dans votre vie. Tout le monde peut vous dire que votre cœur bat, mais personne n’est capable de vous expliquer à quel point vous êtes en vie, à quel point vous devez en profiter.

En quoi le yoga s ‘apparente-t-il à une solution ?

La pratique du yoga est primordiale, car elle permet justement cette réappropriation du corps.  Le yoga améliore la condition physique et permet aussi de se soigner. Il y a deux types de maladies dont les gens souffrent : les infections – où un corps étranger fragilise l’organisme – et les maladies chroniques. Dans ce dernier cas, c’est son propre corps qui génère lui-même la maladie. Le yoga est une façon constante d’être à l’écoute de son corps et donc de résoudre ce type de problème.

Vous prêchez la paix et l ‘harmonie entre les hommes. Comment expliquez-vous les conflits actuels et les tensions un peu partout dans le monde ?

Fondamentalement, les hommes sont identiques d’où qu’ils viennent. Sauf qu’ils aiment se sentir supérieurs et qu’ils ont tendance à compliquer chaque aspect de leur vie et de leurs environnements. Les hommes sont focalisés sur les conséquences de leurs actions sans y réfléchir au préalable. Imaginez un jardinier qui attendrait qu’une plante produise des fruits sans un bon terreau ? Il n’y a que l’homme pour autant se compliquer la tâche.

N ‘êtes-vous pas fatigué de constater que rien ne change ?

Si rien ne changeait, les gens ne continueraient pas à venir écouter mes conseils. Avec notre fondation, nous avons lancé de nombreux programmes qui portent leurs fruits. Nous travaillons par exemple dans les prisons indiennes où des détenus ont composé 300 poèmes. Désormais, ce programme se tient également dans certaines prisons américaines. En matière environnementale, grâce au programme GreenHands, nous avons reboisé 10 % de la région de Tamil Nadu (dans le sud de l’Inde). Le changement est en cours, c’est indéniable. Est-ce suffisant ? Non, mais il faut continuer à se battre et à impliquer chacun d’entre nous.

Par Antoine Grenapin

http://www.lepoint.fr/sport/sadhguru-a-la-decouverte-d-un-des-plus-grands-maitres-yogis-19-10-2015-1974874_26.php

Comments
  • victor martello
    Répondre

    C’est un maître qui met en relation la vie et la matière, et il met en évidence l’importance de la vie en Lumière…

Écrire un commentaire