Lamballe. Dix Indiennes partagent leur culture à Saint-Joseph

 dans News France

Elles viennent de Calcutta et sont accueillies par leurs homologues lycéennes de Saint-Joseph de Lamballe. Un temps d’échanges très ouvert, fait de découvertes et de respect.

lamballe.dix-indiennes-partagent-leur-culture-saint-joseph

L’initiative« Cela fait un an que nous travaillons sur ce projet. Et ça ne se compte pas en heures, mais en jours », raconte Annie Raymonde-Lemée, professeur d’anglais à Saint-Joseph à Lamballe.

Le contact facile« Quand on nous a parlé de cet échange, on a tout de suite pensé au film Slumdog Millionaire », rigolent Clémentine et Marianne, 16 et 17 ans. Les lycéens de Saint-Joseph apprécient « la sociabilité » de leurs invitées. « Le contact est vraiment facile. Elles sont curieuses de tout ».

Tahira, Desbosmita, Suranjana et les autres sont logées chez leurs correspondantes françaises. Personne n’est sur la réserve. Les échanges se font essentiellement en anglais. « Nous parlons un petit peu français », sourient les jeunes indiennes.

Clémentine et Marianne se mettent à la traduction. « On arrive à se comprendre. Nos cultures sont différentes, mais nous avons les mêmes sujets de conversation, racontent les deux lycéennes. Elles écoutent de la pop anglaise, comme nous. Les traditions diffèrent un peu comme nous avons dans chaque région en France. Elles ont Bollywood, des comédies musicales très romantiques. C’est leur culture. »

Gastronomie, propreté…La France est synonyme de gastronomie : « Le fromage et forcément les crêpes et les galettes ». Mais aussi de propreté et de tranquillité. « Ici il y a moins de bruits que chez nous à Calcutta. »

Culture, quotidien, religion, la place des femmes dans la société. Tous les thèmes aussi divers que variés entrent dans la discussion. Les jeunes indiennes constatent la liberté des jeunes français(e)s. « Chez nous, tout ce que l’on fait est contrôlé par nos parents, raconte l’une d’elle. Mais, les femmes ont quand même plus de libertés maintenant et plus d’opportunités pour travailler. Leur place dans la société a beaucoup évolué. Et la jeune génération s’ouvre à l’extérieur », expliquent les jeunes indiennes.

Les lycéens de Saint-Joseph iront à leur tour en Inde en décembre.

http://www.ouest-france.fr/bretagne/lamballe-22400/lamballe-dix-indiennes-partagent-leur-culture-saint-joseph-4210764

Écrire un commentaire