Inde : la Cour suprême affirme le caractère laïque des élections

 dans News Inde

 Le parti Bharatiya Janata (BJP) du Premier ministre Narendra Modi défend depuis des années un programme nationaliste et hindouiste et certains de ses responsables ont été accusés d’avoir tenu des propos anti-musulmans. reuters/Adnan Abidi

La Cour suprême indienne vient de statuer qu’un candidat à une élection ne peut faire appel à la religion, la caste ou les origines d’un citoyen pour l’inciter à voter pour lui. La mesure vise à renforcer le statut laïque du processus électoral indien. Cette décision pourrait avoir un poids important à la veille d’élections régionales importantes dans les mois qui viennent.

Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

La relation de chacun avec son Dieu est personnelle. Un politicien n’a pas le droit de s’interposer. Voici la position de la Cour suprême, qui réitère la nature laïque de l’État indien et de ses élections.

Cette décision, adoptée de justesse par quatre voix contre trois, interdit à tout candidat de faire directement référence à une religion, une origine ethnique ou une caste lors d’une campagne électorale. En théorie, elle interdit aussi d’avoir recours à des chefs religieux lors des meetings.

Tensions entre hindous et musulmans

Cette pratique serait considérée comme de la corruption et invaliderait l’élection d’un candidat, selon la plus haute cour du pays. Cette interdiction survient à quelques semaines d’importantes élections régionales au Gujarat, dans l’ouest du pays, et surtout dans l’Uttar Pradesh.

Dans cet État du nord, le plus peuplé du sous-continent, les candidats essaient généralement de diviser l’électorat entre les hindous et les musulmans, qui représentent un cinquième de la population régionale.

Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20170102-inde-cour-supreme-affirme-caractere-laique-elections

Écrire un commentaire