PROCHAINS VOYAGES

Les voyages d’hiver de Perspectives Asiennes auront lieu

du 10 février au 25 février 2018

Séjour à Nasik : 450 €

 

Séjour en Assam : 720 €

Safari à dos d’éléphant

 

Le séjour en Assam est réservé aux personnes ayant déja voyagé avec Perspectives Asiennes

Ces deux séjours incluent un séjour de 3 jours à Mumbai au début du voyage

Ces prix ne comprennent  pas les billets d’avion Paris-Inde qui seront pris individuellement en accord avec Perspectives Asiennes.

Ce voyage est réservé aux adhérents à jour de leur cotisation 2018
Le prix comprend :
les repas et l’hébergement pendant tout le séjour, les déplacements pendant le séjour, les programmes de visites et de rencontres.

Le prix ne comprend pas :  les dépenses d’ordre personnel, Les dépenses propres à une éventuelle prolongation,  les frais de visa, l’adhésion obligatoire à l’association, l’ assurance assistance rapatriement obligatoire

Préparation des séjour

Les participants seront conviés à une réunion de préparation courant janvier

Inscriptions et renseignements

postmaster@perspectives-asiennes.org

Monique IGLESIAS  au 01 42 78 21 65 monique.iglesias@gmail.com

VOYAGE EN ASSAM 14-21Févier 2017

Cette année le voyage en Assam a été avancé d’un mois, ce qui nous a privé des fêtes du nouvel an assamais mais ce qui en contre partie nous a permis de bénéficier de températures clémentes fort agréables.
L’itinéraire a été modifié suite à notre demande et nous avons apprécié que les distances entre les étapes soient réduites.
Les participants ont particulièrement apprécié cette destination. Le parc national de Pobitora, le séjour dans la plantation de thé et l’île de Majuli ont remporté de loin tous les suffrages.
Cette année, une nouvelle expérience: une nuit dans des cabanes perchées dans les arbres.

Quelques témoignages de voyageurs:

 » Super voyage dans une région peu fréquentée par les touristes internationaux, mêlant immersion en famille, eco- tourisme, safari, guest- house de luxe et cabane dans les arbres, j’ai bien aimé le cocktail.
Une vison complètement différente de l’inde et comme toujours avec P.A. des rencontres inoubliables. » Dominique

« L’Assam se mérite. Le voyage est long mais l’expérience belle et riche.La grande richesse culturelle de la région ne laisse pas de place à l’ennui. » Laure

« Assam, super. Nous avons fait beaucoup de tourisme et c’était aussi très bien. J’ai beaucoup aimé la soirée cabanes
dans les arbres, la balade à dos d’éléphant, l’accueil chaleureux dans la plantation de thé et l’île de Majuli. » Marie-Christine

« Voyage très différent de 2016, plus agréable à vivre, plein d’émotions positives , hors des sentiers battus et par là forcément incomparable avec les autres destinations de P.A. Mythique Brahmapoutre associé à une crosière fluviale dansante…..inattendu et tellement convivial. Un bon point pour Majuli. Cabanes dans les arbres et maisons en bambou
ont apporté leur contribution au décalage de cette destination.Effet garanti, éclats de rire,commentaires assortis et et souvenirs assurés.
Pour finir le maître mot: ADAPTATION, encore plus qu’ailleurs dans le pays. Incredible India!
Véritable ouverture, découverte d(une facette de cette inde multiple que j’aime tant et qui continue à me surprendre.
des destinations/partage des voyages avec P.A. » Brigitte

Un groupe de visiteurs indiens passe deux semaines à Anglet. Cela fait 30 ans que de tels séjours sont organisés.

C’est inattendu pour qui ne connaît pas Anglet, mais depuis 30 ans des échanges réguliers sont organisés avec l’Inde. Samedi, en fin d’après-midi, douze ressortissants indiens sont arrivés en gare de Biarritz. Immédiatement pris en charge par leurs hôtes angloys, ils ont été reçus dans la foulée à la mairie par Claude Olive.

Un rendez-vous habituel qui revient tous les trois ans, à l’initiative de l’association à but non lucratif Perspectives asiennes, dont le siège est à Paris, mais qui possède des antennes dans plusieurs villes dont Anglet. Elle s’est donnée pour vocation, il y a un peu de plus de 40 ans, de mettre en relation des habitants des deux pays, en organisant des accueils familiaux.

À Anglet, c’est Francine Bernard-Aguerre qui la représente. « Le but de l’association est d’organiser des échanges entre familles. Les Indiens sont accueillis chez l’habitant et il en va de même lorsque nous nous rendons en Inde. Ces échanges existent à Anglet depuis 30 ans. Mais comme ils n’ont lieu que tous les trois ans, ce n’est que la dixième visite que nous organisons. »

Des délégations de Perspectives asiennes sont présentes dans plusieurs grandes villes du sous-continent. Les douze Indiens arrivés samedi viennent principalement des environs de Bombay, notamment de la ville d’Ahmedabad, dans l’état de Gujarat, celui du Mahatma Gandhi. Avec ses six millions d’habitants, c’est la sixième ville indienne. Samedi soir, Claude Olive a chaleureusement accueilli ces visiteurs emmenés par Tejal Bhasket Bhatt, toute heureuse de venir en France. « Je suis déjà venue une fois, mais je n’avais passé qu’une journée à Paris. Juste le temps de voir la tour Eiffel et le château de Versailles. J’avais vraiment envie de revenir. »

Cette fois, elle a pu, avec ses compagnons de voyages, passer une semaine dans la capitale. Le groupe s’est ensuite scindé en deux. Une partie s’est rendue à Montbéliard dans le Doubs et Charleville-Mézières dans les Ardennes.

Thérapie avec percussion

Quelque chose faisait dire à Tejal Bhasket Bhatt que, notamment sur le plan climatique, il valait mieux venir visiter le Pays basque. Un riche programme les y attend, avec bien sûr le château d’Abbadia, la villa Arnaga, Pau, etc. Les Indiens ont aussi rendez-vous avec l’association Surfrider foundation. Le séjour s’achèvera le 1er juin, avec une soirée indienne à la salle Ansbach de la Maison pour tous.

Entre-temps, les Indiens, tous anglophones, auront eux l’occasion d’échanger sur leur vie quotidienne avec leurs correspondants angloys. Tejal Bhasket Bhatt parlera de son étonnante profession. Elle pratique la sound-thérapy. À l’aide d’un instrument de percussion en cuivre, en forme de bol. Une discipline qu’elle a apprise auprès d’un maître du genre à Katmandou au Népal. « Ce sont les vibrations produites qui sont bénéfiques, explique-t-elle. Cela permet notamment de soigner les problèmes de stress. Une femme qui ne parvenait pas à avoir d’enfant est devenue mère après avoir suivi des séances avec moi. »

Jean-Pierre Tamisier

jp.tamisier@sudouest.fr

 

En Inde, une « vague Modi » sans précédent

La victoire spectaculaire en Uttar Pradesh du BJP, le parti nationaliste hindou du premier ministre Narendra Modi, assoit un peu plus son pouvoir en Inde.

Les élections régionales qui viennent de se tenir dans l’Uttar Pradesh, État le plus peuplé de l’Inde avec 200 millions d’habitants, avaient valeur de test pour les Indiens. Dans cet État pauvre et sensible du Nord qui donne le pouls de l’humeur politique de la nation, le scrutin était en effet perçu comme un référendum à part entière sur la popularité du premier ministre indien Narendra Modi, qui y avait fait campagne sur le thème du développement.

> Lire aussi : En Inde, des élections sous le poids des castes

À l’issue d’un vote échelonné sur un mois (depuis le 11 février), les électeurs ont offert une majorité fracassante à son parti nationaliste hindou, le BJP, qui rafle 312 des 403 sièges de l’assemblée législative. Des élections avaient lieu dans quatre autres États, où les résultats sont plus contrastés. S’il remporte haut la main l’Uttarakhand, le BJP devra former des coalitions pour gouverner à Goa et au Manipur. Et il est battu au Pendjab, au profit du parti du Congrès de Rahul Gandhi.

« Un résultat historique »

Pas de quoi assombrir pour autant le net succès de Modi dans les villages pauvres de l’Uttar Pradesh. C’est bien là, de fait, que sa légitimité pouvait être mise en péril, d’autant qu’une alliance entre le parti régional du Samajwadi (SP) et le Congrès tentait de lui faire barrage, au même titre que la défenseure des « dalits » (les intouchables), Mayawati, à la tête du Bahujan Samaj (BSP). En vain.

« C’est un résultat historique, souligne le politologue Nalin Mehta. Il n’y avait pas eu de majorité d’une telle ampleur depuis 1980. » Le sociologue Dipankar Gupta, pour sa part, évoque une « consolidation de la majorité, alors même qu’on pensait la voir divisée et que les minorités de religions et de castes étaient susceptibles de faire pencher la balance de l’autre côté

Modi en position de force pour se représenter

Les stratégies reposant sur les votes identitaires n’ont donc pas fonctionné. Et Narendra Modi peut se féliciter d’avoir le « soutien sans précédent de toutes les sphères de la société », ajoute l’analyste. « Le mérite en revient également au président du BJP, Amit Shah, qui a dépassé les calculs basés sur les castes, et a fait une vraie campagne de terrain », selon Nalin Mehta. Pour ce dernier, « il existe pourtant un profond sentiment anti-BJP en Inde, mais il ne peut s’exprimer que porté par un leader fort. Or Rahul Gandhi n’attire pas les votes. »

Malgré son bilan mitigé, le premier ministre se trouve à présent en position de force pour briguer en 2019 un second mandat à la tête de l’Inde. Après avoir joué de son image de dirigeant capable de moderniser son pays, il « s’impose comme un homme d’action et un ami des pauvres », commente Dipankar Gupta.

Certes, dans la presse du pays, certains éditoriaux font aussi état de la crainte que peut faire naître ce triomphe : voir s’installer un pouvoir aux accents populistes de plus en plus forts et sans prise de distance avec un nationalisme hindou aux élans radicaux. Il n’empêche. C’est un nouveau paysage politique qui se dessine en Inde, où le déclin du parti du Congrès des Nehru-Gandhi paraît consommé et où Narendra Modi semble avoir le champ libre.

Vanessa Dougnac (à Delhi)
http://www.la-croix.com/Monde/Asie-et-Oceanie/En-Inde-vague-Modi-sans-precedent-2017-03-12-1200831310

FETE DE PRINTEMPS LE 18 MARS

FETE DE PRINTEMPS
le samedi 18 mars  à 15h 

40 rue Jean de LA FONTAINE 75016 Paris

chez les Orphelins et Apprentis d’Auteuil (métro Jasmin ou Eglise d’Auteuil)

 

15H Présentation de l’Association et de ses  activités

L’Inde Autrement avec des séjours en famille, les  voyages passés et à venir, l’accueil de nos amis Indiens  à Paris et dans les villes de province en mai 2017.  Vente d’artisanat.

 

16H Conférence de Michel ANGOT :   De  la Parole à l’Image

Indianiste, védisant, grammairien et philologue, Michel Angot a travaillé en Inde et a appris auprès d’érudits (pandits) la récitation du Veda et la grammaire traditionnelle. Il donne de nombreux cours, a publié de nombreux livres

  

17h 30 :  Thé aux épices

vente d’artisanat, rencontres informelles…

18H30 Spectacle de danse Kathak par Isabelle ANNA

« Kathak à Kontre Kourants » création en  2016, présenté                         à Avignon.

20H Repas Indien

La journée (animations et repas du soir )  Adhérent : 23€,                   non adhérent  26€,  enfant de moins de12 ans : 15€  ;                                L ‘après midi seule (animations,spectacles et thé) Adhérents : 14€ , non adhérents : 15€

 Inscriptions et paiement par carte bancaire  sur le site : www.perspectives-asiennes.org. Renseignements : tel 01 47 97 75 93 Anne-Marie Flajoliet ,164, rue des Pyrénées 75020 Paris Renseignements par mail : postmaster@perspectives-asiennes.org

 

Troquez le chocolat chaud pour un lait d’or, à base de curcuma

Le lait d’or ou « golden latte » est utilisé en médecine ayurvédique pour ses vertus digestives et détoxifiantes. RelaxNews  /  Istock-sveta_zarzamora

Boisson détox utilisée dans la médecine traditionnelle indienne, le lait d’or doit son nom à la couleur ensoleillée du curcuma. Associé aux épices réchauffantes comme la cannelle, le poivre et le gingembre, cette boisson sans sucre aux vertus antioxydantes peut agréablement remplacer le café et les vins et chocolats de Noël.
Sa couleur ocre égaie déjà l’assiette. Connu pour ses vertus anti-inflammatoires, antioxydantes et anticancéreuses, le curcuma vient aussi activer l’hormone de la bonne humeur, la sérotonine. Il saupoudre largement la cuisine indienne et la cuisine thaïlandaise qui l’associent souvent au lait de coco dans les currys de poisson.

Associée au poivre et au gingembre, le curcuma est l’ingrédient roi du lait d’or, une boisson utilisée en médecine ayurvédique pour ses vertus digestives et détoxifiantes. Il s’obtient en formant une pâte formée avec de l’eau, du curcuma et du poivre que l’on incorpore dans du lait végétal (coco, soja ou amande) en y ajoutant de l’huile de coco ou de l’huile d’olive première pression extraite à froid. Un peu de miel et de cannelle lui donne un goût sucré.

Facile à préparer, cette boisson lactée douce et chaude est non seulement savoureuse mais également bonne pour la santé, surtout en plein hiver grâce à ses épices réchauffantes qui lui donnent un parfum de Noël.

Nouvelle tendance diététique, la boisson fait le buzz sur Instagram. Elle est notamment présentée comme un élixir santé par les stars et les aficionados de la « green attitude ».

Un gramme de curcuma chaque matin pourrait améliorer la mémoire des personnes présentant un risque de déficience cognitive, selon des chercheurs australiens du Monash Asia Institute (université de Monash). Il serait également bénéfique sur le cancer du côlon, associé à la silymarine (extraite des graines du chardon-Marie), alliée du foie selon une étude américaine.

Les puristes choisiront le curcuma provenant de la région du Kerala en Inde. Sa teneur en curcumine est la plus élevée.

Février 2017 SEJOUR A VADODARA

2 semaines au départ de paris le 11 février Retour le 25 février(Possibilité de prolonger par un séjour en individuel,)
 

– Départ de Paris –CDG le 11 février  à 10h50 par vol régulier direct. Arrivée à Mumbai  à 23h50

– Accueil à l’aéroport , transport dans  la famille –  Séjour en famille, découverte de Mumbai

– Départ en train pour Vadodara le 14 février au matin . Accueil et séjour en famille, visites, excursions dans la région.

– Retour de Vadodara  le 25 février en avion par vol régulier dans la journée, escale à Mumbai, arrivée à Paris CDG le 26 février au matin

Prix : 450 €

Ce prix ne comprend pas les billets d’avion, aller-retour Paris –Mumbai qui seront pris individuellement en accord avec Perspectives Asiennes

Ce voyage est réservé aux adhérents à jour de leur cotisation 2017
Le prix comprend :

-les repas et l’hébergement pendant tout le séjour

-les déplacements pendant le séjour

– les programmes de visites et de rencontres.

Le prix ne comprend pas :

– les dépenses d’ordre personnel

– Les dépenses propres à une éventuelle prolongation

– les frais de visa

– l’adhésion obligatoire à l’association

– L’ assurance assistance rapatriement obligatoire

groupe baroda

Préparation du séjour

Les participants seront conviés à une réunion de préparation courant janvier

Vadodara est une grande ville agréable qui offre de multiples possibilités. Séjour classique en famille : découvertes, excursions, vie quotidienne, autant de chapitres de la vie Indienne à explorer. Vadodara et sa région ont un patrimoine magnifique, dont le célèbre Palais de Lakshmi

Inscriptions : par internet sur le site de l’Association ou par chèque à l’ordre de l’Association ; les inscriptions seront traitées par ordre d’arrivée au bureau de l’Association

Contactez les responsables des départs

Inscriptions et renseignements postmaster@perspectives-asiennes.org

Monique IGLESIAS AU 01 42 78 21 65 monique.iglesias@gmail.com

 

Satyananda Das Baul & Hori Dasi en Concert à Perspectives Asiennes

Notre association a été ravie d’accueillir Santyananda Das et son épouse Hori pour un concert de musique baule de grande qualité, lors de leur tournée au Japon, en France et en Italie

14915600_349183042100869_5880465885486275185_n

Nous avons tous été « emportés par le vent » comme ces troubadours selon l’étymologie sanscrite de leur nom. Talentueux, accompagné par Hori, Santyananda a joué de tous les instruments traditionnels bauls. Parfois en véritable homme-orchestre, il jouait en même temps de l’ektara (instrument à une corde) avec sa main droite, du doggi (tambourin)avec la gauche. A ses chevilles, les grelots rythmaient la danse qu’il interprétait, inspirée de l’hindouisme et du soufisme, pendant que sa voix puissante chantait la liberté, la tolérance, l’amour

« The word love is good to hear    Unless the Lord of lust grabs it  Love cannot be if there is desire in the body…..

14915600_349183042100869_5880465885486275185_n

Satyananda Das is a Baul (Bengali: বাউল) singer, musician, dancer and composer from West Bengal, India. He is known for his rich repertoire of old baul songs, tradition-based improvisation, and dynamic-delicate dance. He has captivated audiences by his wide range voice, dulcet tunes and dynamic dance, and has caused ripples in the world of imaginative music.

14898415_349182988767541_4989906678475663930_n

He sings the Baul poems of many great predecessors and some poems of his own, in variety of unique melodies based on rich music tradition of Bengal. He has put melodies to many Bhaba Pagla’s lyrics also. Those songs have been loved and sung by many other singers as well.

His artistic expression along with his devotion to the spiritual-mystical abyss of Baul philosophy has been captivating the world audience and has caused ripples in the world of imaginative music. His soulful wide range melodious voice and blissful dulcet tunes has been reputed as « The Singing Voice of Soul » (« 魂の詩声 »).

14591670_349183012100872_7346719305039450576_n
He plays baul instruments -Ektara, Duggie and Ghungur mainly with his singing and dancing. He plays Anandalahari, Khonjori, Dotara, Shri khol, and Korotal also.

His initiator guru (dikshya guru) had been Sri Bhagaban Das and his spiritual teacher (sikshya guru, sannyas guru) had been Sri Krishnananda Goswami. Right from childhood, he had taken up the path of austere endeavor. He had many gurus of music also. His primary guru of BAUL music had been Sri Bhuban mohan Das. He had groomed up by foster mother Radharani Goswami.

 

Satyananda Das Baul & Hori Dasi(his accompanist, plays korotal) have been absorbed in searching for the universal soul (paramatma). Their « Chaitanya mantra » guru is Sri Haripada Goswami, who is a centenarian mentor and a perfect preceptor towards the « sadhana ».

The colorful cultural heritage of these immortal Bengali BAUL songs date back thousands of years into history. The singular objective of such arduous endeavor is to realize one’s own self, (through the preaching of a perfect guru), to visualize the human body as a sacred shrine. It is only then that knowledge of the universe infiltrates into the heart.

Satyananda has traveled across the length and breadth of India and abroad with his music since his young age. He performed before thousands of audiences in England (WOMAD Festival) and other European countries (Switzerland, Holland, France, etc.) with the fabulous world-renowned baul singer Paban Das Baul, several times in 90’s. In Germany (Festival of Sacred Music) he won the hearts of audiences on his visit there in 2003. Satyananda & Hori performed in Japan in 2004, 2007 (Baul Songs from Bengal), 2008 (Asian Festa in Tokyo, Namaste India in Tokyo), 2009 (World Music and Dance Festival in Hakodate, ECLIPSE 2009/Total solar eclipse music festival in Amami, Gifu Sangeet Mela, Diwali in Yokohama), 2010 (Asian Puja in Osaka, Namaste India in Nagoya, Oguni Connnect Fes, Bakugenjinmura Full Moon Festival), 2016 (Rabindra Tagor – Japan 100years anniversary Festival in Yokohama),  in South Korea in 2007, 2008 (Mime Festival, India Festival at Gwangju Indian Musiam), in India in 2006, 2008, 2009 (Nikhil Bharat Banga Sahitya Sammelan), 2012, 2013, 2014, 2015 (Sangeet Mela in Kolkata) in 2014 (Maati Utsav). In 2010, they went to Australia and participated in Sydney Writers Festival, Nine Lives Concert at Sydney Opera House with Paban Das Baul. He has awarded ‘Lalon Samman’ at All Bangla Lalon Mela 2014. Satyananda & Hori did the Europe tour in 2014, 2015. In 2015, he performed at International Mother Language Day “Bhasha Utsav », Bangla Akademi, Kolkata. Satyananda has mesmerized the world audience with his deep melodious voice and kept the rich tradition of Bengali baul music alive.

FETE D’AUTOMNE

FETE D’AUTOMNE

40 rue Jean de LA FONTAINE (chez les  Apprentis d’Auteuil)

le samedi 5 novembre  à 15h 30

15h30  présentation des activités de      l’association

les adhérents et les amis se retrouvent, échangent leurs impressions de voyage, font part de leurs nouveaux projets,…

image1  

le mode de voyage« Perspectives Asiennes , l’Inde Autrement » ,

les prochains voyages…

 

16h30  : LES CLASSES MOYENNES en INDE

Conférence par Patrick de Jacquelot Journaliste (ancien correspondant en Inde pour La Tribune, Les Echos) , conférencier,  photographe

image2

Qui sont ces classes moyennes dont on parle tant?  Existent-elles vraiment ?    A quoi aspirent elles ? Ne sont-elles pas privilégiées ?

17h30  : Le Thé aux épices de l’après midi

vente d’artisanat, livres, rencontres…

 

18h30 : CONCERT DE MUSIQUE BAUL

Un concert exceptionnel : Les musiciens itinérants du Bengale  interprètent cette musique d’ivresse inspirée par ses paroles et son interprétation lancinante.

Avec Satyananda Das & Hori Dasi  ; les musiciens  jouent sur leurs instruments traditionnels

image3image4image5

 

20h00 : REPAS INDIEN

 

La journée (animations et repas du soir ) Adhérent 22 €, non adhérent 25 €, enfant de moins de 12 ans 15 € .   L’après  midi  seule  (animations, spectacle et thé) 15 €

Inscriptions et paiement sur www.perspectives-asiennes.org 

Renseignements : tel  01 47 97 75 93    A Marie Flajoliet 164, rue des Pyrénées 75020 Paris.
Renseignements par mail postmaster@perspectives-asiennes.org

l'Inde autrement, hébergement chez l'habitant